reunion

A l’initiative de la CC4V, une réunion rassemblant les collectivités exerçant la compétence scolaire dans les communes du secteur de collège de Nogent-le-Roi a été organisée vendredi dernier, en fin de journée, en mairie de Nogent-le-Roi, siège de la communauté de communes des Quatre Vallées.

Pilotée par Jean-Paul MALLET, PDT de la CC4V et  J-Claude BAY Inspecteur de l’Education Nationale en charge de la circonscription de Chartres 4, cette réunion a permis aux élus et aux directeurs des établissements scolaires de faire le point sur la réforme des rythmes scolaires officialisée par un décret publié à la fin du mois de janvier. « C’est d’abord aux élèves qu’il nous faut penser a déclaré J-Claude BAY, pour améliorer leur rythme de vie. La France est un des pays où le nombre de jours de classe est le plus faible et où le nombre d’heures de classe par jour est le plus important. Cela nuit à la qualité du travail scolaire des élèves. »

Un diaporama a tout d’abord présenté les détails de cette réforme, l’état d’avancement des procédures, les hypothèses d’organisation de la  journée de classe et de la semaine scolaire. Le coût entraîné par la mise en oeuvre de cette réforme a été largement abordé également. Le rappel des grandes étapes du travail à venir a été précisé. En effet, d’ici la fin du mois de mars les collectivités doivent faire connaître leur volonté d’engager cette réforme dès septembre 2013, ou bien de se donner du temps en ne mettant en œuvre ces nouvelles dispositions qu’en septembre 2014.

« Le sujet est important car il concerne les élèves, l’organisation des écoles et des accueils de loisirs,  les rythmes de vie des familles entre travail, déplacement et projet familial , le déroulement des activités associatives sportives, culturelles ou artistiques comme pour l’école de musique explique J-Paul MALLET. Il y a là un triple enjeu : éducatif, avec le temps de l’enfant qu’il faut améliorer ; technique, car il faut que le service soit assuré au mieux en terme d’organisation ; financier, car il faut dégager des budgets à la hauteur de nos ambitions en période de restriction des moyens!  Et le rythme de l’école, c’est aussi un peu le rythme de la société ! On ne doit  pas se tromper.»

reunion rythmes

Une organisation des étapes de décision à venir a été suggérée à partir de comités techniques agissant au niveau de chaque collectivité, avec une coordination assurée par la CC4V.

Prochaine étape importante de ce travail autour des rythmes scolaires, l’information des familles. « Leur avis est essentiel et il ne faut pas leur compliquer la vie », souligne J-Paul MALLET. Chaque conseil d’école sera appelé à se réunir d’ici la fin du mois de mars, ainsi que les conseils municipaux ou syndicaux pour prendre une décision en matière de calendrier de mise en œuvre, puis de projet éducatif. « Ce travail nécessite de la concertation et de la réflexion précise Jean-Paul MALLET, si l’on veut construire un réel projet au service des élèves et des enfants. »

Pour J-Claude BAY, « les services de l’Education Nationale seront aux côtés des élus pour faciliter la mise au point des projets éducatifs et apporter leur aide aux collectivités. Le cadre d’organisation est posé, mais nous serons attentifs à la prise en compte des particularités locales pour aboutir à un projet éducatif adapté. »